Des marques renoncent à la technique du sablage pour vieillir les jeans

Les jeans délavés sont entrés depuis longtemps déjà au Panthéon de la mode. Pas une marque qui ne propose dans son offre denim le jean vieilli. Seulement, le phénomène de mode s’est transformé en problème de santé publique. En effet, la technique la plus fréquemment utilisée pour « patiner » ces jeans – le sablage – qui consiste à projeter à forte pression des particules de sable sur la toile denim, entraîne chez les ouvriers une maladie pulmonaire grave, la silicose. Une maladie chronique incurable parfois mortelle engendrée par la présence de particules de poussière dans les poumons.

Le sablage, pratique interdite depuis 1962 au sein de l’Union Européenne et depuis avril 2009 en Turquie (troisième exportateur mondial de jeans), est pourtant encore très fréquemment utilisé chez les sous-traitants en Inde, au Bangladesh ou encore en Égypte. Alors pour apporter à leurs employés des conditions de travail décentes mais aussi pour soigner leur image, certaines marques ont pris les devants en bannissant cette pratique. Ainsi, en septembre dernier dans un communiqué conjoint, H&M et Levi Strauss & Co ont annoncé qu’ils mettaient fin à la technique du sablage manuel au compresseur dans toutes leurs unités de production. Par la suite  C&A,  le groupe Inditex (Zara, Massimo Dutti, Bershka), Bestseller (Jack&Jones, Only, Vero Moda), VF Corporation (Lee, Wrangler) et Promod ont annoncé qu’elles allaient mettre fin au sablage (certaines n’ont toutefois pas déterminé de date).

En janvier, c’est Esprit qui annonce la cessation immédiate de cette technique dans sa chaîne de production. Selon des ONG, avant la fin 2011, d’autres griffes devraient très prochainement faire de même.

A noter qu’une griffe comme Marithé & François Girbaud développe depuis le début des techniques de délavage du jean alternatives. La dernière en date, le Wattwash utilise le laser.

Source : FashionMag.com