Le Cradle To Cradle enfin publié en France

La traduction française du best-seller Cradle to Cradle arrive dans les rayons des librairies françaises. L’occasion de diffuser plus largement ce concept d’écologie industrielle encore peu connu en France.

Le best-seller Cradle to Cradle est enfin traduit en français. Publié pour la première fois en 2002, l’ouvrage du chimiste allemand Michael Braungart et de l’architecte américain William McDonough a d’ores et déjà séduit 50 millions de lecteurs aux quatre coins du globe. Traduit dans plus de vingt langues, il est arrivé le 24 février 2011 dans les rayons des librairies françaises.

Le concept de ces pionniers de l’écologie industrielle « nouvelle génération » peut se résumer ainsi : rien n’est déchet, tout est nutriment. Autrement dit, le Cradle to Cradle (littéralement, « du berceau au berceau »), est un processus « qui met en œuvre à la fois l’analyse chimique des éléments à utiliser et un système social fondé sur la restitution », dixit Michael Braungart en introduction de son ouvrage. Plutôt que de chercher à réduire la consommation, il veut susciter une nouvelle révolution industrielle : il s’agirait de réinventer les processus industriels afin de produire des solutions propres et de créer une industrie où « tout est réutilisé – soit retourné au sol sous forme de ‘nutriments biologiques’ non toxiques, soit retourné à l’industrie sous forme de ‘nutriments techniques’ pouvant être indéfiniment recyclés ».

Un réseau Cradle to Cradle à étendre

Les entreprises converties au C to C ne parlent d’ailleurs plus de « cycle de vie » d’un produit, mais bien de « cycle d’usage ». Car une fois sa phase d’utilisation terminée, un produit C to C doit être facilement démontable, et ses composants, réutilisables à l’infini. Mais garantir un usage circulaire des produits industriels suppose une implication des entreprises et une collaboration inter-sectorielle inédites. Il s’agit de maîtriser parfaitement la toxicité et l’empreinte écologique des matériaux, de revoir la conception des produits, pour qu’ils soient aisément montables et démontables, de garantir leur reprise en fin d’usage et de mettre en place des filières de recyclages spécifiques.

Et dans l’industrie textile ?

En 2002, l’entreprise suisse Rohner Textil a fait la une des journaux, réduit ses prix de revient et gagné de nouveaux marchés en faisant équipe avec M. McDonough et l’entreprise de style américaine Designtex pour produire un tissu d’ameublement biodégradable à l’inocuité totale : « on pourrait le manger sans risque ». Pour produire le nouveau tissu, Climatex® Lifecycle™, ils ont fondamentalement revu chaque aspect de la production, de l’espace de travail de l’usine à l’élimination de toutes teintures et produits chimiques toxiques, en passant par l’approvisionnement en matières premières. La laine de moutons de Nouvelle-Zélande élevés en liberté et la ramie, une fibre cultivée de manière organique et importée des Philippines sont tissées. Le procédé de fabrication ne génère aucun polluant. Après des tests approfondis sur 1600 teintures, le consortium n’en a retenu que 16 remplissant ses critères d’innocuité pour l’environnement. Résultat, Rohner affirme que les eaux usées rejetées par son usine sont plus propres que l’eau qui l’alimente. Les rognures de coupe sont recyclées auprès d’un consortium de producteurs de fraises, qui utilise cette matière biodégradable comme paillage couvre-sol et isolant. En outre, la suppression de toute une paperasserie réglementaire a réduit les frais généraux de production de 20%.

Tarkett, leader mondial en matière de solutions innovantes et durables pour les revêtements de sols et les surfaces de sports, (avec un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros en 2009) deviendra « Cradle to Cradle » très prochainement. En effet le groupe français va installer un nouveau process de fabrication de ses produits. « Le Cradle to Cradle est une source d’innovation, assure Anne-Christine Ayed, chargée de la recherche, de l’innovation et de l’environnement chez Tarkett. Plus les entreprises s’engageront dans cette démarche, plus les citoyens se mobiliseront. » Un appel qui sera entendu ?

Cradle to Cradle, par Michael Braungart et William McDonough, Editions Gallimard Février 2011. (envrion 15 euros).

Si vous aussi vous souhaitez réaliser l’éco-conception de vos produits : contactez-nous

source : Novethic, Blog Habitat Durable, CDurable