Better Cotton : le meilleur coton?

La Better Cotton Initiative fait parler d’elle depuis peu car les poids lourds de la distribution d’habillement s’engagent dans cette action : Adidas, Nike, H&M, Levi Strauss, Marks & Spencer, Tesco, Sainsbury’s, Migros…

Cette démarche de progrès permet de mettre en perspective les problématiques environnementales, sociales et économiques liées à la culture du coton : en somme, les trois piliers du développement durable.
BCI encourage et incite les cotonculteurs à utiliser des méthodes de substitution à celles de la culture conventionnelle, utilisatrice, au moindre besoin, de pesticides de toutes catégories. Sans pour autant interdire les pesticides.

Le Better Cotton s’affiche donc dans une démarche d’amélioration, notamment environnementale. Mais en aucun cas, ce coton est biologique et les différences sont majeures :
- utilisation des graines OGM tolérée,
- utilisation des pesticides encadrée (Endosulfan réduit mais pas supprimé),
- aucun contrôle par un organisme extérieur indépendant.

Dès que les premiers vêtements labellisés BCI seront commercialisés, il se produira de manière certaine une confusion entre coton BCI et coton biologique auprès des consommateurs car il est évident que les marques vont communiquer sur l’aspect “Développement Durable” de cette fibre. L’initiative BCI est louable sur le principe, mais risque de faire de l’ombre au développement des cultures de coton biologique.

source : Textilus Avril 2011